Bienvenue sur Cinexploria !

Cinexploria est une sélection d'extraits de films, qui vous permet de découvrir l'histoire et la géographie du cinéma. C'est votre première visite ? Alors quelques précisions :

- Pour voir les extraits en plein écran, cliquez sur l'icône fullscreen-icon en bas à droite des fenêtres vidéo (pour les smartphones et tablettes, faites apparaître cette barre de contrôles en touchant le bas des vidéos).

- Vous avez aimé un film ? Cliquez sur son titre ! Vous accèderez à sa page, où vous trouverez une présentation du cinéaste, des catégories pour découvrir d'autres films semblables, et la possibilité de laisser des commentaires.

- Attention, utilisateurs de smartphone : ce site est peu adapté aux connexions 3G ! Pour garantir une bonne qualité d'image, les vidéos sont compressées à haut débit. Sur un téléphone, elles peuvent donc être longues à charger...

- Ce site fonctionne mal sur Internet explorer : préférez l'utilisation d'un autre navigateur.

Si vous avez une question quelconque (éditoriale, technique, légale), passez d'abord voir si elle n'est pas déjà présente dans la Foire aux questions.

Bonne visite !

X Fermer

POSTER Timbuktu

Timbuktu • Abderrahmane Sissako • 2014 Abderrahmane Sissako / 2014

Au Mali, des islamistes envahissent la ville de Tombouctou et y imposent la charia. Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes, et improvisent des tribunaux. Silencieusement, les habitants résistent…
Abderrahmane Sissako (1961-) est né en Mauritanie, a grandi au Mali, a étudié le cinéma à la VGIK de Moscou, puis s’est installé en France. De ce parcours cosmopolite découle un cinéma penché sur les rapports Nord-Sud et préoccupé d’exil. Mais ce qui marque la filmographie de Sissako est surtout la façon poétique, humaniste et calme, avec laquelle il filme le continent Africain, dont les douloureux enjeux et les décors sereins (le désert notamment, arrière-plan de plusieurs de ses films) semblent devenir des éléments de fable.
Mauritanie, France / 1h37 / Imdb / DVD
POSTER Vidassecas3

Sécheresse • Nelson Pereira Dos Santos • 1963 Nelson Pereira Dos Santos / 1963

1940. Une famille de paysans pauvres du Nordeste fuit la sécheresse et la famine…
Nelson Pereira dos Santos (1928-2018) fut, avec Glauber Rocha, la figure de proue du Cinéma Novo. Après un voyage formateur en France, il rentre au Brésil pour façonner une œuvre découlant des principes du néoréalisme italien, dont il va pousser l’esthétique dans ses retranchements cruels et documentaires. Son cinéma réaliste, penché sur les favelas ou le Sertão, devra après le coup d’Etat militaire (1964) s’exprimer sur un registre plus allégorique. Le reste de sa carrière s’intéressera aux rapports entre politique et religieux, et se terminera par une série de documentaires.
Brésil / 1h43 / Imdb / DVD
Titre original : Vidas Secas
POSTER retour enfant prodigue1

Le Retour de l’enfant prodigue • Youssef Chahine • 1976 Youssef Chahine / 1976

Ali a disparu depuis douze ans. En son absence, son frère ainé Tolba a pris les rênes de la famille. Mais ce dernier, trop occupé par ses affaires, oublie peu à peu les siens…
Youssef Chahine (1926-2008) est le réalisateur égyptien le plus célèbre au monde. Parti étudier le cinéma aux USA, il revient en Égypte pour ses premiers projets, encore fortement marqués par le néoréalisme – et jusqu’à la fin de sa carrière, son cinéma conservera une forte dimension politique (il aura de nombreux problèmes avec la censure). Au fur et à mesure des films, il développe un cinéma divertissant, combatif, baroque, vivant, sensuel, parfois musical et autobiographique, et d’une grande efficacité narrative.
Égypte / 2h00 / Imdb / DVD
Titre original : Awdat Al Ibn Aldal
CLIP Yellow Sky

Yellow Sky • William A. Wellman • 1948 William A. Wellman / 1948

Après avoir braqué une banque, des hors-la-loi s’enfoncent dans le désert de sel pour échapper à leurs poursuivants. Exténués, ils échouent dans une ville fantôme…
William A. Wellman (1896-1975) est l’aventurier du cinéma classique hollywoodien. Son œuvre aussi fournie qu’hétéroclite, insaisissable voire contradictoire dans ses thématiques, est difficle à résumer. On retient notamment de lui le succès de son film Les Ailes (1927), sa grande activité durant la période du pré-code (il y tournera plus de 20 films), et son quintette de westerns singuliers.
USA / 1h38 / Imdb / DVD
Titre français : La Ville abandonnée