Bienvenue sur Cinexploria !

Cinexploria est une sélection d'extraits de films, qui vous permet de découvrir l'histoire et la géographie du cinéma. C'est votre première visite ? Alors quelques précisions :

- Pour voir les extraits en plein écran, cliquez sur l'icône fullscreen-icon en bas à droite des fenêtres vidéo (pour les smartphones et tablettes, faites apparaître cette barre de contrôles en touchant le bas des vidéos).

- Vous avez aimé un film ? Cliquez sur son titre ! Vous accèderez à sa page, où vous trouverez une présentation du cinéaste, des catégories pour découvrir d'autres films semblables, et la possibilité de laisser des commentaires.

- Attention, utilisateurs de smartphone : ce site est peu adapté aux connexions 3G ! Pour garantir une bonne qualité d'image, les vidéos sont compressées à haut débit. Sur un téléphone, elles peuvent donc être longues à charger...

- Ce site fonctionne mal sur Internet explorer : préférez l'utilisation d'un autre navigateur.

Si vous avez une question quelconque (éditoriale, technique, légale), passez d'abord voir si elle n'est pas déjà présente dans la Foire aux questions.

Bonne visite !

X Fermer

POSTER Raining4

Raining in the Mountain • King Hu • 1979 King Hu / 1979

Dans la Chine de la dynastie Ming, le Supérieur d’un monastère bouddhique doit se choisir un successeur. Parmi les hauts dignitaires invités pour l’assister dans cette lourde tâche, certains convoitent ardemment le parchemin inestimable abrité par le Temple…
King Hu (1931-1997), spécialisé dans le wu xia pian, fut l’un des cinéastes fondamentaux de la Shaw Brothers. Il y réalise en effet, avec L’Hirondelle d’or (1966), un film qui refonde totalement le genre : combats chorégraphiés à la manière de danses, rythme syncopé et montage prestidigitateur (qui oblitère certaines étapes de l’action au profit de son élan d’ensemble), héritage de l’opéra de Pékin et de ses héroïnes… Les fruits de ce style, King Hu les récoltera cependant à Taïwan : irrité par les tensions avec la Shaw Brothers, il s’y installe dès 1967, et y réalisera tous ses autres grands films – malgré une fin de carrière difficile.
Taïwan, Hong-Kong / 2h / Imdb / DVD
Titre original : Kong shan ling yu
POSTER Mission3

The Mission • Johnnie To • 1999 Johnnie To / 1999

À la suite de la tentative manquée d’assassinat d’un parrain local, cinq professionnels retirés du milieu sont engagés pour assurer sa protection…
Johnnie To (1955-) permit la survie d’un cinéma d’action Hong-Kongais de qualité, au moment où beaucoup de cinéastes locaux partaient tenter leur chance en Amérique. Tournant avec une équipe fidèle de proches collaborateurs, et s’assurant le contrôle total de ses films via sa société de production, il dévellope une oeuvre ludique centrée autour des groupes et fratries masculines, où la caméra parcourt avec aisance des chorégraphies effroyablement compliquées, dans un style lent hérité de Jean-Pierre Melville et Sergio Leone.
Hong Kong / 1h24 / Imdb / DVD
Titre original : Cheung fo
POSTER Griffes de jade2

Les Griffes de Jade • Ho Meng-hua • 1971 Ho Meng-hua / 1971

La légendaire Chasseresse a disparu après avoir été blessée par le Démon noir, un combattant dont la spécialité est la technique des griffes de jade. Ses ennemis cherchent à la faire sortir de sa tanière…
Ho Meng-hua (1923-2009) fut l’un des bons artisans de la Shaw Brothers. Si son cinéma est moins reconnaissable que celui de certains de ses collègues (King Hu, Chang Cheh), ses Wu xia pian et Kung fu pian se démarquent régulièrement par leur côté fantaisiste. À partir du milieu des années 70, sa filmographie dérive vers le délire plus franc et l’ultra-violence, pour finalement se consacrer au film de monstre. Les Griffes de Jade est l’occasion pour lui d’offrir à Cheng Pei-pei son dernier grand rôle.
La Shaw Brothers, fondée dès 1924 et explorant une multitude de genres, reste néanmoins surtout célèbre pour son âge d’or (1957-1983) et pour ses films d’arts martiaux : durant cette période, la Shaw est le plus grand studio au monde (46 hectares de studio, 1500 acteurs, 2000 techniciens). Elle relancera notamment le Wu xia pian, en y important les traits du Chambara japonais. Un autre studio spécialisé dans le Kung-fu pian et tournant en cantonais, la Golden Harvest, lui fera une rude concurrence à partir des années 70.
Hong Kong / 1h45 / Imdb / DVD
Titre original : Zhong kui niang zi