Bienvenue sur Cinexploria !

Cinexploria est une sélection d'extraits de films, qui vous permet de découvrir l'histoire et la géographie du cinéma. C'est votre première visite ? Alors quelques précisions :

- Pour voir les extraits en plein écran, cliquez sur l'icône fullscreen-icon en bas à droite des fenêtres vidéo (pour les smartphones et tablettes, faites apparaître cette barre de contrôles en touchant le bas des vidéos).

- Vous avez aimé un film ? Cliquez sur son titre ! Vous accèderez à sa page, où vous trouverez une présentation du cinéaste, des catégories pour découvrir d'autres films semblables, et la possibilité de laisser des commentaires.

- Attention, utilisateurs de smartphone : ce site est peu adapté aux connexions 3G ! Pour garantir une bonne qualité d'image, les vidéos sont compressées à haut débit. Sur un téléphone, elles peuvent donc être longues à charger...

- Ce site fonctionne mal sur Internet explorer : préférez l'utilisation d'un autre navigateur.

Si vous avez une question quelconque (éditoriale, technique, légale), passez d'abord voir si elle n'est pas déjà présente dans la Foire aux questions.

Bonne visite !

X Fermer

POSTER-Sirk1

La Fille des marais • Douglas Sirk • 1935 Douglas Sirk / 1935

En se rendant à la foire aux servantes du village, Karsten Dittmar assiste à une scène singulière : au tribunal a lieu le procès d’Helga Christmann, de la ferme du marais, qui supplie son ancien employeur de reconnaître l’enfant qu’elle porte. Karsten l’engage alors dans sa propre ferme…
Douglas Sirk (1897-1987), qui signa ses films allemands de son vrai nom (Detlef Sierck), débute sa carrière comme metteur en scène de théâtre. Embauché à la UFA en 1934, il rencontre ses premiers succès de réalisateur, mais fuit l’Allemagne nazie en 1937. C’est donc à Hollywood que se fera sa carrière, par une série de mélodrames à succès : des films au lyrisme intense, presque acide, oscillant entre idéalisme et satire féroce de la vie de banlieue américaine – mais surtout marqués par un usage baroque et excessif de la couleur, qui donnera son nom à la dernière période du genre (le “mélodrame flamboyant”).
Allemagne / 1h22 / Imdb / DVD
Titre original : Das Mädchen vom Moorhof
POSTER Prague2d

L’Étudiant de Prague • Paul Wegener • 1913 Paul Wegener, Stellan Rye / 1913

Prague 1820. Balduin, étudiant sans le sou, vend l’image de son reflet dans un miroir à un énigmatique usurier. Il devient alors riche, mais son reflet vit sa propre vie, au point de prendre le pas sur la sienne. Un jour, alors qu’il est provoqué en duel suite à sa vie dissolue, Balduin voit le père de l’opposant l’implorer de ne pas aller jusqu’au bout…
Paul Wegener (1874-1948) est l’un des nombreux cinéastes allemands formés dans la troupe de Max Reinhardt, dont il fut l’un des plus célèbres comédiens. Il réalise une dizaine de films marqués par l’horreur et le fantastique, dont deux furent fondamentaux pour le cinéma allemand : L’Étudiant de Prague, grand succès critique et public qui en lance en quelque sorte le coup d’envoi, et qui préfigure certains aspects (notamment thématiques) de l’expressionnisme ; et Le Golem (1920), qui en est justement l’un des films les plus emblématiques. Mais Wegener restera surtout attaché au théâtre, et ce jusqu’à l’après seconde guerre mondiale, où il participe activement à reconstruire la vie culturelle de Berlin.
Stellan Rye (1880-1914) est l’un des nombreux talents danois qui rejoignirent l’Allemagne au cours des années 10 – cinéma danois dont il rapporte certains traits, comme le goût du tournage en extérieur. Après L’Étudiant de Prague, qu’il conçoit de concert avec Paul Wegener et Hanns Heinz Ewers (le scénariste), il devient l’un des cinéastes les plus actifs et prometteurs du jeune cinéma allemand, mais voit sa carrière fauchée par la première guerre mondiale, où il meurt prisonnier de guerre.
Allemagne / 1h25 / Imdb / DVD
Titre original : Der Student von Prag
POSTER Figures cires 4

Le Cabinet des figures de cire • Paul Leni • 1924 Paul Leni / 1924

Un jeune homme est engagé par le directeur d’une baraque foraine pour rédiger des contes illustrant la vie de trois mannequins exhibés dans son Musée de cire : Haroun al-Rachid, Ivan le Terrible et Jack l’Éventreur.
Paul Leni (1885-1929), qui débuta comme décorateur de théâtre (il tavailla notamment, comme nombre de futurs grands cinéastes allemands, pour la compagnie de Max Reinhardt), fut l’une des principales figures du courant expressionniste. Remarqué par Hollywood, il est invité par Carl Laemmle à rejoindre Universal en 1926. Il y tounera quatre films, dont l’un (La Volonté du mort, 1927) servira de modèle aux films d’horreur Universal (et au cinéma fantastique hollywoodien en général), et l’autre (L’Homme qui rit, 1928) restera son plus estimé. Il meurt prématurément d’une septicémie en 1929.
Allemagne / 1h23 / Imdb / DVD
Titre original : Das Wachsfigurenkabinett
Co-réalisé avec Leo Birinsky (direction d’acteurs)
POSTER symphoniediagonale4

Symphonie diagonale • Viking Eggeling • 1924 Viking Eggeling / 1924

(Le film est sans son)
Viking Eggeling (1880-1925) est un peintre d’origine suédoise, qui émigre en Allemagne à 17 ans. Entre Berlin et Paris, il côtoie les artistes d’avant-garde (dont il rejoint parfois les courants, comme le “Novembergruppe” ; il sera aussi l’une des figures du “Cinéma absolu”). Il travaille notamment avec Hans Richter : avec lui, au sein des studios de l’UFA, il essayera d’appliquer au cinéma les recherches abstraites existant déjà en peinture. C’est néanmoins avec l’aide d’Erna Niemeyer qu’il réalise sa seule œuvre filmique achevée, Symphonie diagonale. Il meurt prématurément, deux semaines après la première de son film.
Allemagne (cinéaste suédois) / 0h07 / Imdb / DVD
Titre original : Diagonalsymfonin
POSTER ailesdesir1

Les Ailes du désir • Wim Wenders • 1987 Wim Wenders / 1987

À Berlin, les anges errent. Ils ne voient le monde qu’en noir et blanc, et ne peuvent qu’assister aux événements – sans rien sentir, goûter, ou toucher. Mais ils entendent les pensées des humains, et ont le pouvoir de leur apporter du reconfort. Un jour, l’un d’eux tombe amoureux d’une trapéziste…
Wim Wenders (1945-) fut la figure centrale du Neuer Deutscher Film, et l’un des cinéastes européens les plus renommés des années 80. Son cinéma intimiste et romantique, fait d’errance et de mécommunication, se parera de doutes au fur et à mesure des années (il fut notamment à la tête du courant de pensée théorisant “la mort du cinéma”), tandis que sa filmographie naviguera entre projets allemands et américains (la dernière partie de sa carrière rencontrant un accueil critique plus mitigé). Il est également photographe.
Allemagne / 2h08 / Imdb / DVD
Titre original : Der Himmel über Berlin
POSTER Olympia1-488

Olympia • Leni Riefenstahl • 1938 Leni Riefenstahl / 1938

Le film des Jeux Olymiques de Berlin de 1936, réalisé pour le régime nazi.
Leni Riefenstahl (1902-2003) est d’abord danseuse et actrice, notamment pour Arnold Fanck dont le style lyrique et grandiose l’influencera beaucoup. Elle devient ensuite réalisatrice pour le parti nazi, qui lui fournit d’énormes moyens, lui permettant d’expérimenter à foison. Répudiée après-guerre pour son soutien au régime, elle se tourne vers la photographie, s’intéressant notamment aux tribus Noubas du Soudan, puis aux images sous-marines.
Allemagne / 3h40 / Imdb / DVD
Titre français : Les Dieux du stade