Bienvenue sur Cinexploria !

Cinexploria est une sélection d'extraits de films, qui vous permet de découvrir l'histoire et la géographie du cinéma. C'est votre première visite ? Alors quelques précisions :

- Pour voir les extraits en plein écran, cliquez sur l'icône fullscreen-icon en bas à droite des fenêtres vidéo (pour les smartphones et tablettes, faites apparaître cette barre de contrôles en touchant le bas des vidéos).

- Vous avez aimé un film ? Cliquez sur son titre ! Vous accèderez à sa page, où vous trouverez une présentation du cinéaste, des catégories pour découvrir d'autres films semblables, et la possibilité de laisser des commentaires.

- Attention, utilisateurs de smartphone : ce site est peu adapté aux connexions 3G ! Pour garantir une bonne qualité d'image, les vidéos sont compressées à haut débit. Sur un téléphone, elles peuvent donc être longues à charger...

- Ce site fonctionne mal sur Internet explorer : préférez l'utilisation d'un autre navigateur.

Si vous avez une question quelconque (éditoriale, technique, légale), passez d'abord voir si elle n'est pas déjà présente dans la Foire aux questions.

Bonne visite !

X Fermer

POSTER Raining4

Raining in the Mountain • King Hu • 1979 King Hu / 1979

Dans la Chine de la dynastie Ming, le Supérieur d’un monastère bouddhique doit se choisir un successeur. Parmi les hauts dignitaires invités pour l’assister dans cette lourde tâche, certains convoitent ardemment le parchemin inestimable abrité par le Temple…
King Hu (1931-1997), spécialisé dans le wu xia pian, fut l’un des cinéastes fondamentaux de la Shaw Brothers. Il y réalise en effet, avec L’Hirondelle d’or (1966), un film qui refonde totalement le genre : combats chorégraphiés à la manière de danses, rythme syncopé et montage prestidigitateur (qui oblitère certaines étapes de l’action au profit de son élan d’ensemble), héritage de l’opéra de Pékin et de ses héroïnes… Les fruits de ce style, King Hu les récoltera cependant à Taïwan : irrité par les tensions avec la Shaw Brothers, il s’y installe dès 1967, et y réalisera tous ses autres grands films – malgré une fin de carrière difficile.
Taïwan, Hong-Kong / 2h / Imdb / DVD
Titre original : Kong shan ling yu
POSTER milleniummambo1

Millennium Mambo • Hou Hsiao-hsien • 2001 Hou Hsiao-hsien / 2001

Vicky se souvient de l’année 2001, dix ans auparavant, quand elle était encore une jeune femme partagée entre deux hommes… (ouverture du film)
Hou Hsiao-hsien (1947-) fut le chef de file de la “nouvelle vague” taïwanaise des années 80. Après quelques succès populaires au style anonyme, il débute réellement, avec Les Garçons de Fengkuei (1983), une œuvre entre autres influencée par le cinéma d’Ozu, et qu’on peut découper en plusieurs moments : une période de films autobiographiques (1983-1986), une autre penchée sur l’histoire sino-taïwanaise (1989-1995), et enfin une dernière observant la jeunesse contemporaine (1995-2007). Dans tous les cas, c’est une manière qui définit d’abord les films d’Hou Hsiao-hsien : un cinéma de la mémoire aux scénarios minimalistes, profondément sensoriel, fait de stases et de plans-séquence discrets qui captent la lumière et l’humeur du monde (à ce titre, sa mise en scène est difficilement dissociable du travail de son chef-opérateur attitré, Mark Lee Ping-Bin).
Taïwan / 1h40 / Imdb / DVD
Titre original : Qiānxī Mànbō