Bienvenue sur Cinexploria !

Cinexploria est une sélection d'extraits de films, qui vous permet de découvrir l'histoire et la géographie du cinéma. C'est votre première visite ? Alors quelques précisions :

- Pour voir les extraits en plein écran, cliquez sur l'icône fullscreen-icon en bas à droite des fenêtres vidéo (pour les smartphones et tablettes, faites apparaître cette barre de contrôles en touchant le bas des vidéos).

- Vous avez aimé un film ? Cliquez sur son titre ! Vous accèderez à sa page, où vous trouverez une présentation du cinéaste, des catégories pour découvrir d'autres films semblables, et la possibilité de laisser des commentaires.

- Attention, utilisateurs de smartphone : ce site est peu adapté aux connexions 3G ! Pour garantir une bonne qualité d'image, les vidéos sont compressées à haut débit. Sur un téléphone, elles peuvent donc être longues à charger...

- Ce site fonctionne mal sur Internet explorer : préférez l'utilisation d'un autre navigateur.

Si vous avez une question quelconque (éditoriale, technique, légale), passez d'abord voir si elle n'est pas déjà présente dans la Foire aux questions.

Bonne visite !

X Fermer

POSTER-miroir1-br2

Le Miroir • Andreï Tarkovski • 1975 Andreï Tarkovski / 1975

Arrivé à la moitié de sa vie, un homme malade se remémore les morceaux de son passé…
Andreï Tarkovski (1932-1986) fut l’un des cinéastes les plus importants et influents du XXè siècle. En seulement sept longs-métrages, il façonne un cinéma majestueux, emprunt d’une religiosité qui prend souche dans le monde matériel (éléments naturels, terre et boue, eaux sales), et obsédé par la question de l’âme russe. Lente et hypnothique, relevant à la fois de la modernité et d’un certain mysticisme, sa filmographie aura des difficultés avec le pouvoir soviétique (qui finira par lui couper les financements), le poussant à tourner ses deux derniers films en exil. Il meurt prématurément à 54 ans.
URSS / 1h47 / Imdb / DVD
Titre original : Zerkalo

Réactions sur “Le Miroir • Andreï Tarkovski • 1975 Andreï Tarkovski / 1975

  1. Et je n’ai toujours pas vu d’autres Tarkovski que Solaris. Moi qui me passe allègrement de résolution, je vais m’imposer du temps pour aller plus avant avec ce réalisateur qui je crois me plaira beaucoup.

  2. Tu as de la chance, tu vas te régaler ! (moi Solaris est l’un des deux seuls que j’ai pas vus, je me le garde précieusement pour mes vieux jours).

    Attention, si tu ne les vois pas en salles, à certaines copies DVD dont le son a été complètement refait (sons ajoutés, changés…) par les mixeurs de chez Rusisco (dont les masters ont ensuite circulé). Voir l’exemple de cette scène-même ! Je ne sais malheureusement de quels masters les éditions françaises actuelles (Potemkine) sont parties, il faut que j’aille vérifier. Dans le doute, si tu as le choix, choisis la piste mono… Ces problèmes concernent a priori Stalker et Le miroir en priorité ; il me semble aussi qu’Andrei Roublev a des soucis de version. Même sur la copie dont je suis parti, la meilleure (le blu-ray), on y est pas (le ratio avant que je le corrige était de 1.44, et le ciel est violet à 2’18 ce qui montre qu’il y a un sérieux problème de colorimétrie, même si j’ai essayé d’y pallier un peu…). Tant que Criterion ne se sera pas penché dessus, il sera dur d’avoir une copie fidèle.

  3. Je me passe et repasse la scène pour comparer. Je ne l’avais pas vu en laissant le premier commentaire (je préfère ne rien voir et savoir du tout d’un film pour le découvrir). Mais en fait, je laisse de côté ces problèmes de réglage et ces défauts d’images (même si je les vois bien), car la scène elle-même me frappe complètement. Outch ! J’ai Alexandre Nevski en dvd chez Potemkine, rien d’autre. Mais l’extrait vu enflamme une plus grande envie maintenant de parcourir les films du cinéaste !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>